zwan tips

Web, TIC et Vous

Quand ZWAN explose… 22/10/2007

Aujourd’hui je jette un regard sur le fonctionnement des médias d’Etat au Burkina Faso et en Afrique en général.
La RTB (TNB) a en effet refusé de diffuser le spot concernant « le 20eme anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara » Et vous vous attendiez à quelle réaction de la part du CSC (Conseil Supérieur de la Communication) ?
« L’institution n’a pas visionné la bande, car elle a estimé que dès lors qu’elle le faisait, c’était déjà de la censure. Et comme ce n’est pas son rôle, elle a préféré renvoyé la TNB devant ses propres responsabilités […] car il n’y a malheureusement pas un cahier de charges pour les médias publics » a déclaré son président Luc Adolphe Tiao in l’observateur N°6994 du 19 au 21 Octobre 2007. (sic)

Dans cette situation, je me demande s’il est adéquat de parler de Médias d’Etat. C’est quoi, c’est qui l’Etat ?
A quoi servent ces instruments, s’ils ne donnent pas l’information au peuple ? Avez-vous suivi la couverture que la télévision nationale a faite des manifestations du camp sankariste ? Comparez avec … (suivez mon regard)
Un autre point que je vais stigmatiser c’est le journal (télévisé ou parlé) institutionnel. Et là, je ne parlerai pas que de la RTB, c’est dans toute l’Afrique ça, ou du moins dans l’Afrique Francophone : audiences du Chef de l’Etat, carnet de voyage du premier ministre, les charités de la première Dame, les colloques, les séminaires, les ateliers, les tables rondes et que sais je encore se suivent et se ressemblent.

Au Burkina, en particulier, les seuls moments où on peut espérer voir de l’outdoor c’est quand le Ministre (encore) est en tournée dans nos provinces…
Et du coup, la population ne se voit que rarement à travers ces médias ! Les réalités du vécu quotidien, la vie chère, bref le pays réel est oublié. Osez suivre le JT de France 2, et vous verrez la différence ! Ce n’est pas une station de proximité à ce que je sache. Pis encore, les documentaires qui montrent nos réalités, les vécus de nos peuples viennent de ces structures occidentales!

L’autre phénomène que je trouve encore plus dangereux, c’est ces décisions, ces programmes conçues lors de ces fameux ateliers qu’on ne voit jamais sur le terrain ; de la propagande, du mensonge diffusé sur les médias d’Etat : faire croire que tout va bien, quand tout va mal et même très mal.
Mon ami Wendemi, par exemple ne regarde jamais le JT car comme il le dit « le Burkina est trop beau à la télé »
Africain de l’extérieur, de la diaspora, tu te dis sûrement bien au courant de l’actualité de ta terre natale en suivant la télé nationale sur satellite, et bien détrompe toi, tout ce que tu y vois ne sort pas du cadre institutionnel. Réalise bien que tes parents sur le terrain n’ y voient que du vent.
Je ne suis pas journaliste, je ne sais pas comment ils sont formés, encore moins ce qui leur est inculqué durant leur cursus ; mais consciencieusement, pour ceux de ces médias, ça doit gronder l’Homme, je dis bien l’Homme, qui est en nous quand on analyse ses actions et l’envergure de son impact. A moins que nos chers informateurs n’aient adopté le mode de vie des 3B (vous ne savez pas ce que cela veut dire, Demandez à Laurent Bado)
Souvent, j’en suis à me demander si l’Afrique évolue vraiment ! Me parlez pas des indicateurs économiques s’il vous plait !
Frères, vous vous alarmez souvent quand un Occidental tient des propos racistes à notre égard. Mais objectivement, analysez un peu les situations réelles de nos populations, considérez un peu le comportement de nos gouvernants. Et vous verrez par exemple, que James Watson, le généticien, prix Nobel de la Médecine 1962 n’a pas totalement tort en se déclarant « foncièrement pessimiste sur l’avenir de l’Afrique ».

Cette éminente personnalité a en effet déclaré au journal britannique Sunday Times que, je cite « Nos politiques sociales se fondent sur le fait que leur intelligence est la même que la nôtre (Occidentaux blancs) alors (…) que toutes les recherches concluent que ce n’est pas vraiment le cas »
Bon, il est allé un peu loin mais…
On pouvait espérer un changement avec les générations futures si celles ci n’étaient pas cuisinées à la Musique et aux championnats Européens.
Je ne suis pas Afro pessimiste, je ne veux pas l’être, je ne suis pas non plus Afro optimiste, je ne peux pas l’être.
A Tiken Jah, l’Europe ne peut pas et ne doit pas ouvrir les frontières. Car il faut que ça change. ICI !
Trouvons des solutions, car comme le dit mon cher frère Zoré, « quand il n’y a pas de solutions, c’est qu’il n’y a pas de problèmes »

About these ads
 

One Response to “Quand ZWAN explose…”

  1. [...] Alors qu’est ce qu’on attend, quand on voit l’usage des médias d’État en Afrique? (voir ce post). [...]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 60 autres abonnés