zwan tips

Web, TIC et Vous

La fin de Celtel… 29/07/2008

Classé dans : Afrikiyah,Media — zwan @ 21:43
Tags: , , , , , , , , ,

… Et le début de Zain. En effet, le Groupe Zain, proprietaire de "Celtel International" depuis Avril 2005 n’a pas dérogé à cette mode de "Branding" unique que toutes les multinationales appliquent depuis un certain temps. Adieu Celtel, vive Zain comme vu ici (Jeune Afrique).

On peut être tenter de se demander pourquoi un tel acharnement pour le Rebranding de la part de tout nouvel acquéreur. Diminuer les couts relatifs aux publicités? Quand on connait les sommes faramineuses que les entreprises mettent sur la table pour pouvoir être partenaires de grands évènements. Pour illustration, souvenez vous des dernières Coupes d’Afriques des Nations (CAN) avec MTN sans oublier la coupe du monde 2010.

La derniere campagne pub en date de Celtel

La derniere campagne pub en date de Celtel

Une deuxième motivation pourrait être le prestige dont bénéficie une entreprise à citer une dizaine de pays où il est implanté… Toujours est-il que ce mouvement se constate plus dans le secteur des télécommunications (mobiles).

C’est ainsi que,

  • En Cote d’Ivoire
    • Ivoiris est devenu Orange
    • Telecel de Loteny est devenu MTN
  • Au Ghana
    • Buzz est devenu Mobitel puis TIGO
    • Spacefon est devenu Areeba puis MTN
  • Au Sénégal

(more…)

 

Et vous, êtes-vous enregistré à la Caisse? 24/07/2008

Classé dans : Amusement,Tous les jours — zwan @ 18:27
Tags: , , , ,

… Une publicité de la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale) assez rigolo!

Et Monsieur l'Agent interpreta trop vite...

Et Monsieur l'Agent interpreta trop vite...

 

Telecel Faso sur les traces de (Cora de) COMSTAR? 23/07/2008

Classé dans : Media,Wogdogo — zwan @ 18:58
Tags: , , , , , , , ,

On en finira donc jamais avec cette affaire Telecel.

Avec les décisions de justice du 27 Février et du 9 avril 2008 qui donnait raison à Appo et Planor Afrique et ordonnant la vente des actions détenues par Atlantique Telecom dans Telecel Faso à Planor Afrique, on avait cru à une fin de cette série à rebondissements entamé depuis 2005 (ou 2003)?. Mais apparemment, Atlantique Telecom n’a pas dit son dernier mot.

Depuis un certain temps, on constate cependant, une âpre bataille, par presse interposée entre d’une part Atlantique Telecom et Etisalat et d’autre part Planor Afrique.

Composé dans un premier temps d’analyse de journalistes et/ou d’observateurs "avertis", les parties prenantes sont depuis entré dans la danse.
D’abord, ce fut la lettre du sieur Isam Akrat, General Counsel & Corporate Secretary d’Etisalat (majoritaire à 75% d’Atlantique Telecom) adressé au ministre de la Justice avec ampliation au Président du Faso et au Premier Ministre qui dénonçait des zones d’ombres dans les décisions rendues par le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, paru dans l’observateur N° 7174 du 11 Juillet.

(more…)

 

Vie chère: quand le carburant s’en mêle 20/07/2008

Classé dans : Afrikiyah,Wogdogo — zwan @ 12:15
Tags: , , , ,

… Et le carburant entra dans la danse, comme on pouvait s’y attendre. Il faudra désormais débourser 50 F de plus pour avoir le litre d’essence. La récente révision a en effet, fait passer le prix du litre de 670F à 720F à Ouagadougou. Les Bobolais, plus chanceux (!), débourseront  12F de moins.

Encore, le Directeur Général de la Société nationale des Hydrocarbures (SONABHY) nous fait comprendre que ces nouveaux tarifs ne reflètent pas la réalité au regard du cours mondial du pétrole et des charges qu’elle supporte. N’eut été l’indulgence (!) du gouvernement, on se retrouverait à payer 88 F de plus, soit 808 F CFA pour le litre d’essence sans plomb!

L’accord avec les syndicats qui avait abouti a la fixation du tarif precedent se voit ainsi trangressé. Mais pouvait-il en etre autrement? Une telle hausse se justifie t-elle?

Le baril de petrole flirte aujourd’hui, avec les 150 dollars. La plupart des pays de la sous region ont depuis revisé à la hausse les prix des hydrocarbures. Pis c’est le cas meme avec les pays petroliers, la Cote d’Ivoire en l’occurence, voit le litre d’essence passé de 615F a 795F!

On peut donc , quoique difficilement, accepté ce prix. Cependant, ce qui fait le plus peur c’est l’effet que cette augmentation induira dans le prix des denrées de consommation habituelles deja intenable pour les chefs de famille!

La vie chere via Ouagadounews

La vie chere via Ouagadounews

D’autre part, on a beaucoup parlé lors du point de presse de Vendredi dernier, du manque à gagner de la Sonabhy qui s’est chiffré de juillet 2007 à Juillet 2008 à 20.137.341.062 FCFA. On attend donc avec impatience la prochaine assemblée générale des Société d’Etat: Qu’on vienne nous parler ENCORE de cette derniere comme meilleure élève en criant ses multiples milliards de recette!

A bon entendeur…

Les nouveaux prix à Ouaga et à Bobo:

Ouagadougou

Produits
Nouveaux prix
Anciens Prix
Prix réels
Variations
Super
720
670
808
50
Pétrole
490
460
645
30
Gasoil
695
603
813
92
Mélange
715
665
795
50

Bobo-Dioulasso

Produits
Nouveaux prix
Anciens Prix
Prix réels
Variations
Super
708
658
50
50
Pétrole
490
445
45
45
Gasoil
674
583
91
91
Mélange
705
655
50
50
 

Crise à l’UO: la galère des étudiants 10/07/2008

Classé dans : Tous les jours,Wogdogo — zwan @ 10:31
Tags: , , , , , ,

Où en sont les étudiants après la fermeture de l’Université? Surtout ceux vidés des cités universitaires… La coordination des délégués des cités universitaires de Ouagadougou a fait le point à travers une conférence de presse ce Mercredi 9 Juillet.

L’article ci-dessous est extrait du quotidien "Le Pays" du 10 Juillet 2008 et intitulé originellement "Fermeture des cités universitaires : Des étudiantes livrées à la prostitution"

La cité universitaire de Zogona

La cité universitaire de Zogona

Les délégués des cités universitaires de la ville de Ouagadougou ont rencontré la presse le 9 juillet 2008, pour expliquer les difficultés que les étudiants rencontrent depuis la fermeture des cités universitaires le 29 juin dernier.
Pour les étudiants, leur expulsion témoigne d’une injustice de la part du gouvernement et qui aurait même poussé certaines étudiantes à la prostitution, faute de logement et de quoi se nourrir.

Quelle galère ! Depuis la suspension des activités académiques et des oeuvres universitaires à l’université de Ouagadougou, le 29 juin, consécutivement aux échauffourées du 17 juin 2008, "la situation des étudiants expulsés des cités universitaires est devenue alarmante", dixit Daouda Bélem, président de la coordination des délégués des cités universitaires de Ouagadougou.
Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont organisée le 9 juillet 2008 au Centre national de presse Norbert Zongo, les membres de cette coordination ont mis à nu le "calvaire" que vivent les étudiants des 11 cités universitaires de Ouagadougou.
Daouda Bélem n’a pu contenir sa peine quant à la décision de fermeture des cités universitaires par le gouvernement : "Cette mesure est beaucoup, beaucoup douloureuse… très, très douloureuse" a-t-il déploré.

Selon les conférenciers du jour, les étudiants qui sont dans la rue valent 3000 personnes. Sans logis, sans nourriture, ni de quoi se soigner, exposés au VIH et autres maladies comme le paludisme, la bronchite, au banditisme, à la prostitution, etc. Ils sont totalement livrés à eux-mêmes, dans la misère absolue.
Selon le secrétaire général de la coordination, Drissa Sindé, il est avéré que certaines étudiantes s’adonnent déjà à la prostitution. Il a dit connaître des gens aux quartiers Kalgondin et Wemtenga qui auraient eu à héberger deux filles à la fois dans ces conditions.
Les délégués des cités universitaires de Ouagadougou disent ne plus rien comprendre à la réaction du gouvernement, si tant est que les autorités pensent réellement que les étudiants sont l’avenir de la nation, ont-ils signifié.

La trésorière, Assana Zerné, elle, dira du reste, que même avec la crise qui a occasionné l’arrêt des cours, les cités devaient être réduites et non toutes fermées. Les étudiants dénoncent alors l’arbitraire. Ils disent avoir tenté plusieurs fois d’approcher les autorités, à commencer par le Premier ministre, puis le ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique.
Mais ces tentatives d’audience sont restées vaines selon les délégués des cités. Ils seraient même allés voir le Mogho Naaba pour une médiation. La coordination déplore par ailleurs l’attitude des parents qui, à travers leur silence, se font complices, selon eux, du comportement "inhumain des autorités."

La coordination en appelle à la création d’une association des parents d’étudiants, en vue d’une prompte réaction face à de pareilles crises. Elle lance un appel également aux sages de se mobiliser pour l’ouverture immédiate des cités universitaires et le redémarrage des autres activités sociales à l’université de Ouagadougou, notamment l’ouverture du restaurant et du centre de santé.
Toutefois, elle n’a pas manqué de saluer toutes les personnes qui ont accepté de prendre en charge, un tant soit peu, ou d’accueillir des étudiants dans leur famille.

Lassina Fabrice SANOU et Albert ZONGO In "Le Pays" N° 4157 du 10 Juillet 2008

 

Votre pub sur la RTB gratos!!! 09/07/2008

Classé dans : Tous les jours,Wogdogo — zwan @ 13:26
Tags: , , , , ,

Ce week-end, j’ai eu la surprise de remarquer que la RTB (Television) a emboité le pas à ces rivales privées (SMTV et Canal 3) en mettant à disposition des téléspectateurs une bande de dédicaces via SMS surtaxé au bas de l’écran.

Outre l’incongruité d’une telle bande sur la chaine NATIONALE "vue par satellite jusque sur la côte Est des Etats-Unis

d’Amerique" (refrain dont les animateurs et autres journalistes de la Nationale ne sont pas avares), je trouve encore plus deplacé sa presence tout le long de la journée.
Ouf! Ils font quand même l’effort de l’enlever lors du JT.

Sérieusement on pourrait tolérer qu’on pousse le bout jusqu’à faire passer les dédicaces durant les émissions musicales et/ou de jeunes autrement une telle chose n’a pas sa place sur la RTB !

Faites des annonces gratuitement…

Vous cherchez le moyen de faire passer vos pubs sur la RTB, désormais ne vous inquiétez plus, il suffit d’envoyer votre annonce par SMS au numéro des dédicaces. Et vous voila annoncé dans le monde entier!!!

Un autre problème noté, technique cette fois, c’est l’encodage des caractères! Pour votre éventuelle pub, évitez les caractères accentués au risque de voir des chinoiseries à l’écran…

 

Il n’est jamais trop tard…

Classé dans : Tous les jours,Wogdogo — zwan @ 08:38
Tags: , , , , ,

… dixit Africando! En voila une preuve "palpable":

Youssouf Nabolé, âgé de 63 ans a décroché son Certificat d’études primaires (CEP) organisé en début juin 2008 au Burkina Faso.

Le sexagénaire avait échoué à cet examen pour la première fois il y a 48 ans. Il s’est par la suite consacré son temps aux travaux champêtres et à son art préféré, la couture.

Marié à deux femmes et père de 6 enfants, M. Nabolé a subit les épreuves du CEP, assis au milieu des enfants dans la circonscription d’éducation de base (CEB) de Laye, une localité située à 35 km au nord de Ouagadougou. Deux de ces enfants ont composé au même titre que lui.

Via RTB et AIB

 

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 59 followers