zwan tips

Web, TIC et Vous

Comment envoyer des SMS à partir du Web? 19/03/2009

Filed under: Technologie,Wogdogo — zwan @ 12:54
Tags: , , , , , , ,

En consultant mes stats, pas une seule fois, il n’a manqué des mots comme « sms« , « web sms« , « telecel sms« , « zain sms« , etc dans les critères de recherche.

Cela veut dire qu’ils sont nombreux, ceux qui cherchent à envoyer des SMS à partir du Web. Je me doute bien si je les ai jamais donné ici mais comme on dit, la répétition est pédagogique, on y va:

(I) Chez Zain

Si vous êtes un abonné Zain: l’adresse est la suivante: http://web2sms.bf.zain.com/

zainsms

La boite en bas à gauche sert à l’identification si vous avez deja un compte sinon, la boite, juste à droite vous permettra de vous en créer un  (évidemment Numéro Zain Burkina Faso obligatoire! Le réseau unique n’est pas pas passé par là 😮 ).

(more…)

Publicités
 

TVZ is back and so is ZWAN 28/02/2009

Filed under: Media,Tous les jours,Wogdogo — zwan @ 18:47
Tags: , , ,

Comme il y a longtemps! Je retrouve mon blog comme dépaysé, à commencer par WordPress dont le back-office a été totalement revu.

Et c’est pas tout: Avenue225 est née, Rouki a créé son blog, Le Cyberax s’est également lancé de façon impressionnante avant de re-sombrer (dans le code certainement). En vérité, je ne suis pas aussi perdu que ça car mes web-pérégrinations se sont estompés pour le moins du monde. La réalité c’est que j’ai été très busy ces temps: j’ai eu à croiser des technologies dont j’ignorais jusqu’à l’existence ou encore que j’utilisais de façon transparente.

Bref… Mon premier billet pour marquer ce retour porte sur le retour (!) justement de TVZ. Avant hier Jeudi (26 Fevrier), suite à une mauvaise manipulation, je devais reprogrammer mon téléviseur quand je suis tomber sur un nouveau canal (Fréquence 519 Mhz sur Ouagadougou) qui rediffusait France 24. En bon gourmand de l’info, je suis resté scotché sur la trouvaille.

Mais mon plaisir fit de courte durée, le globe ci-après vint comme une brute assieger l’écran du téléviseur:

Nouveau logo de TVZ Africa

Nouveau logo de TVZ Africa

Je compris tout de suite: TVZ, après plus d’une décennie de palabres, était en phase de test: le Laabli s’était finalement assagi en se contentant d’un canal sur la bande UHF comme je l’avais annoncé ici.

Espérons que ce ne sera pas une chaine (musicale) de plus! Canal 3 s’étant déjà bien établi, Moustapha aura du pain sur la planche pour imposer sa Horizon TV.  On se doute bien qu’il en est conscient: pour preuve, son accord avec la BBC.

En attendant, moi, je me regale, gratis de France 24…

 

L’ARTEL va lotir le réseau GSM 03/10/2008

Depuis quelque temps déjà, des communiqués de l’Autorité Nationale de Régulation des Télécommunications – ARTEL (et de certains opérateurs mobiles) font état de ce que les abonnés des réseaux GSM seront appelés à être identifié durant la période allant du 1er au 31 Octobre 2008 partout au Burkina Faso. Les numéros qui ne se seront pas vu attribuer un détenteur seront des lors purement et simplement désactivés! Cette campagne d’identification numérique se justifierait pour des raisons de sécurité!

Ce voeux d’identifier tous les possesseurs de numéros cellulaires, si on peut se tordre pour accepter sa bienséance, sa faisabilité mérite d’être grandement analysé.

Supposé que l’on m appelle au moment où je suis hors réseau, ce qui est permanent dans les endroits reculés où tous les possesseurs de téléphone, dans le but de passer ou de recevoir des appels, identifient un endroit spécifique où se mettre. Il est même possible que ce soit le toit de la maison!

Le telephone portable est fortement implanté au Burkina

Le téléphone portable est fortement implanté au Burkina

Ou encore, que faire des numéros de ceux-là qui seront en déplacement hors du Burkina durant la période définie?

(more…)

 

On va quand même boire… 20/08/2008

Filed under: Tous les jours,Wogdogo — zwan @ 10:48
Tags: , , , , ,

L’ONEA (Office Nationale de l’Eau et de l’Assainissement) vient d’introduire une nouvelle politique tarifaire qui, selon les responsables, permettra une plus grande accessibilité à l’eau au Pays des Hommes Intègres. En d’autres mots, on va constater une diminution sur le coût des factures! Puisque la tranche de base appelé « tranche sociale » passe de 6m3 à 8m3 tout en gardant le tarif de 188F/m3.

Consommation Volume (mois) Tarifs actuels (FCFA/m3) Nouveaux tarifs (FCFA/m3)
Domestiques
0 à 6m3
188
188
6 à 8m3
393
188
8 à 15m3
393
430
15 à 30m3
393
509
> 30 m3
1040
1040
Industriels
1040
1040
Siège de l ONEA à Pissy, Ouagadougou

Siège de l ONEA à Pissy, Ouagadougou

 
Fontaine publique à Ouaga

Fontaine publique à Ouaga

Dans une atmosphère de vie chère, on peut se réjouir de cette décision de l’ONEA (quand même issue d’un conseil de ministres). D’où alors la question suivante, est-ce la solution que les autorités ont pu dénicher pour soigner son image suite à ces derniers mois d’augmentation tous azimuts?

Alors, chers Ouagalais, si votre ventre se met à crier, pensez à la fontaine…

Plus sur la nouvelle grille tarifaire sur le site de l’Observateur

 

Telecel Faso sur les traces de (Cora de) COMSTAR? 23/07/2008

Filed under: Media,Wogdogo — zwan @ 18:58
Tags: , , , , , , , ,

On en finira donc jamais avec cette affaire Telecel.

Avec les décisions de justice du 27 Février et du 9 avril 2008 qui donnait raison à Appo et Planor Afrique et ordonnant la vente des actions détenues par Atlantique Telecom dans Telecel Faso à Planor Afrique, on avait cru à une fin de cette série à rebondissements entamé depuis 2005 (ou 2003)?. Mais apparemment, Atlantique Telecom n’a pas dit son dernier mot.

Depuis un certain temps, on constate cependant, une âpre bataille, par presse interposée entre d’une part Atlantique Telecom et Etisalat et d’autre part Planor Afrique.

Composé dans un premier temps d’analyse de journalistes et/ou d’observateurs « avertis », les parties prenantes sont depuis entré dans la danse.
D’abord, ce fut la lettre du sieur Isam Akrat, General Counsel & Corporate Secretary d’Etisalat (majoritaire à 75% d’Atlantique Telecom) adressé au ministre de la Justice avec ampliation au Président du Faso et au Premier Ministre qui dénonçait des zones d’ombres dans les décisions rendues par le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, paru dans l’observateur N° 7174 du 11 Juillet.

(more…)

 

Vie chère: quand le carburant s’en mêle 20/07/2008

Filed under: Afrikiyah,Wogdogo — zwan @ 12:15
Tags: , , , ,

… Et le carburant entra dans la danse, comme on pouvait s’y attendre. Il faudra désormais débourser 50 F de plus pour avoir le litre d’essence. La récente révision a en effet, fait passer le prix du litre de 670F à 720F à Ouagadougou. Les Bobolais, plus chanceux (!), débourseront  12F de moins.

Encore, le Directeur Général de la Société nationale des Hydrocarbures (SONABHY) nous fait comprendre que ces nouveaux tarifs ne reflètent pas la réalité au regard du cours mondial du pétrole et des charges qu’elle supporte. N’eut été l’indulgence (!) du gouvernement, on se retrouverait à payer 88 F de plus, soit 808 F CFA pour le litre d’essence sans plomb!

L’accord avec les syndicats qui avait abouti a la fixation du tarif precedent se voit ainsi trangressé. Mais pouvait-il en etre autrement? Une telle hausse se justifie t-elle?

Le baril de petrole flirte aujourd’hui, avec les 150 dollars. La plupart des pays de la sous region ont depuis revisé à la hausse les prix des hydrocarbures. Pis c’est le cas meme avec les pays petroliers, la Cote d’Ivoire en l’occurence, voit le litre d’essence passé de 615F a 795F!

On peut donc , quoique difficilement, accepté ce prix. Cependant, ce qui fait le plus peur c’est l’effet que cette augmentation induira dans le prix des denrées de consommation habituelles deja intenable pour les chefs de famille!

La vie chere via Ouagadounews

La vie chere via Ouagadounews

D’autre part, on a beaucoup parlé lors du point de presse de Vendredi dernier, du manque à gagner de la Sonabhy qui s’est chiffré de juillet 2007 à Juillet 2008 à 20.137.341.062 FCFA. On attend donc avec impatience la prochaine assemblée générale des Société d’Etat: Qu’on vienne nous parler ENCORE de cette derniere comme meilleure élève en criant ses multiples milliards de recette!

A bon entendeur…

Les nouveaux prix à Ouaga et à Bobo:

Ouagadougou

Produits
Nouveaux prix
Anciens Prix
Prix réels
Variations
Super
720
670
808
50
Pétrole
490
460
645
30
Gasoil
695
603
813
92
Mélange
715
665
795
50

Bobo-Dioulasso

Produits
Nouveaux prix
Anciens Prix
Prix réels
Variations
Super
708
658
50
50
Pétrole
490
445
45
45
Gasoil
674
583
91
91
Mélange
705
655
50
50
 

Crise à l’UO: la galère des étudiants 10/07/2008

Filed under: Tous les jours,Wogdogo — zwan @ 10:31
Tags: , , , , , ,

Où en sont les étudiants après la fermeture de l’Université? Surtout ceux vidés des cités universitaires… La coordination des délégués des cités universitaires de Ouagadougou a fait le point à travers une conférence de presse ce Mercredi 9 Juillet.

L’article ci-dessous est extrait du quotidien « Le Pays » du 10 Juillet 2008 et intitulé originellement « Fermeture des cités universitaires : Des étudiantes livrées à la prostitution »

La cité universitaire de Zogona

La cité universitaire de Zogona

Les délégués des cités universitaires de la ville de Ouagadougou ont rencontré la presse le 9 juillet 2008, pour expliquer les difficultés que les étudiants rencontrent depuis la fermeture des cités universitaires le 29 juin dernier.
Pour les étudiants, leur expulsion témoigne d’une injustice de la part du gouvernement et qui aurait même poussé certaines étudiantes à la prostitution, faute de logement et de quoi se nourrir.

Quelle galère ! Depuis la suspension des activités académiques et des oeuvres universitaires à l’université de Ouagadougou, le 29 juin, consécutivement aux échauffourées du 17 juin 2008, « la situation des étudiants expulsés des cités universitaires est devenue alarmante« , dixit Daouda Bélem, président de la coordination des délégués des cités universitaires de Ouagadougou.
Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont organisée le 9 juillet 2008 au Centre national de presse Norbert Zongo, les membres de cette coordination ont mis à nu le « calvaire » que vivent les étudiants des 11 cités universitaires de Ouagadougou.
Daouda Bélem n’a pu contenir sa peine quant à la décision de fermeture des cités universitaires par le gouvernement : « Cette mesure est beaucoup, beaucoup douloureuse… très, très douloureuse » a-t-il déploré.

Selon les conférenciers du jour, les étudiants qui sont dans la rue valent 3000 personnes. Sans logis, sans nourriture, ni de quoi se soigner, exposés au VIH et autres maladies comme le paludisme, la bronchite, au banditisme, à la prostitution, etc. Ils sont totalement livrés à eux-mêmes, dans la misère absolue.
Selon le secrétaire général de la coordination, Drissa Sindé, il est avéré que certaines étudiantes s’adonnent déjà à la prostitution. Il a dit connaître des gens aux quartiers Kalgondin et Wemtenga qui auraient eu à héberger deux filles à la fois dans ces conditions.
Les délégués des cités universitaires de Ouagadougou disent ne plus rien comprendre à la réaction du gouvernement, si tant est que les autorités pensent réellement que les étudiants sont l’avenir de la nation, ont-ils signifié.

La trésorière, Assana Zerné, elle, dira du reste, que même avec la crise qui a occasionné l’arrêt des cours, les cités devaient être réduites et non toutes fermées. Les étudiants dénoncent alors l’arbitraire. Ils disent avoir tenté plusieurs fois d’approcher les autorités, à commencer par le Premier ministre, puis le ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique.
Mais ces tentatives d’audience sont restées vaines selon les délégués des cités. Ils seraient même allés voir le Mogho Naaba pour une médiation. La coordination déplore par ailleurs l’attitude des parents qui, à travers leur silence, se font complices, selon eux, du comportement « inhumain des autorités. »

La coordination en appelle à la création d’une association des parents d’étudiants, en vue d’une prompte réaction face à de pareilles crises. Elle lance un appel également aux sages de se mobiliser pour l’ouverture immédiate des cités universitaires et le redémarrage des autres activités sociales à l’université de Ouagadougou, notamment l’ouverture du restaurant et du centre de santé.
Toutefois, elle n’a pas manqué de saluer toutes les personnes qui ont accepté de prendre en charge, un tant soit peu, ou d’accueillir des étudiants dans leur famille.

Lassina Fabrice SANOU et Albert ZONGO In « Le Pays » N° 4157 du 10 Juillet 2008